Download Talismans Sigils PDF

TitleTalismans Sigils
File Size5.6 MB
Total Pages12
Document Text Contents
Page 2

2

1. La Magie Astrale



Si l'Antiquité gréco-latine connaît de nombreuses formes de
talismans, c’est surtout dans le monde arabe que l’Occident médiéval va
puiser son inspiration, car les Arabes ont développé une magie
essentiellement basée sur le pouvoir des astres. Pour l’Occident chrétien,
ce parti-pris a un double avantage : les talismans planétaires, en tirant
leurs vertus des propriétés « naturelles » des planètes, ne doivent rien
aux démons et sont donc acceptables pour l’Église ; d’autre part,
l’astrologie, qui jouit à l’époque d’une grande estime, est considérée
comme une science « sérieuse ».

Par certaines images, gravées sur un matériau choisi, à un moment
astrologiquement favorable, le magicien espère attirer l’influence
bénéfique des astres afin d’atteindre un but donné (protection contre les
maladies, gains d’argent, etc.). Ainsi, selon Cornélius Agrippa, le talisman
de la planète Jupiter, gravé sur une lame d’argent « procurera alors à celui
qui la porte le gain, les richesses, la faveur, l'amour, la paix et la concorde. Elle
fléchit les ennemis, confirme dans les honneurs et dans les dignités », et
« gravée dans le corail cette table écarte les maléfices ».

À partir du XIIIe siècle, la magie dite « astrale » va pénétrer l’horizon
occidental. Les premiers traités seront le De mineralibus d’Albert le
Grand et l’anonyme Speculum astronomiae. Ces pratiques feront
évidemment débat parmi les érudits, mais ses adeptes parviendront à
échapper aux foudres de l’inquisition en insistant sur le fait que cette
magie est « naturelle » et se distingue donc des invocations
démoniaques condamnées par l’Église. La « magie astrale » gagnera
ainsi une forme de légitimité, au point qu’en 1301, Arnaud de Villeneuve
offre au pape Boniface VIII un sceau à l'image du Lion, afin de le soulager
des douleurs dues à son calcul rénal.

Page 12

12

Bibliographie sélective :



Histoire de la philosophie occulte, Alexandrian, Payot, 1994.

Les Langues Occultes de la Renaissance, Pierre Béhar, Editions
Desjonquères, 1996.

Les Sigils, la magie du XXIe siècle, par Spartakus FreeMann et Soror D.S.,
Bussière, 2010 : http://www2.esoblogs.net/6128/les-sigils-la-magie-du-
xxieme-siecle/

« Les Talismans », Spartakus FreeMann, sur le site EzoOccult :

http://www2.esoblogs.net/5277/les-talismans/

« Agrippa et les carrés planétaires », Spartakus FreeMann, sur le site
EzoOccult :

http://www2.esoblogs.net/3378/agrippa-et-les-carres-planetaires/

Formulaire de haute magie, Pierre Vincenti Piobb, Dangles, 1982.

La Philosophie Occulte, 3 tomes, de Henri-Corneille Agrippa, Editions
Traditionnelles, 2000.













Melmothia, 2010.

http://www.paranormalnews.fr/

Similer Documents